Ma formation au Ceproc pour passer le CAP Pâtissier

En janvier dernier, je décidais d’entamer une formation en 6 mois afin de passer le CAP Pâtissier. Après de nombreuses recherches sur internet, je suis tombé sur la formation proposée par le Ceproc à Paris qui propose une formation intensive en 5 mois avec 11 semaines de stage. Qui plus est, cet enseignement était intéressant car il est exclusivement destiné aux adultes en reconversion. C’est bien de pouvoir échanger avec d’autres passionnés par ce métier et voir les parcours divers qu’ils peuvent avoir.

J’ai été surpris de voir des personnes de plus de 50 ans vouloir entamer une formation pâtisserie, mais ce qui est le plus important, c’est d’avoir un projet. C’est d’ailleurs grâce à cela que vous pourrez réussir vos entretiens d’entrée dans les écoles. Que vous ayez 26 ans comme moi, 35 ou 55 ans, si vous voulez vraiment changer de métier et vous reconvertir, n’hésitez pas, foncez !

Pour ceux qui découvrent mon blog par cet article, j’ai décidé d’effectuer cette formation par rapport à ce que j’ai créé avec ma grand-mère :

  • un beau jour d’août 2008, j’ai publié une vidéo sur internet d’une recette de mini-pizzas
  • deux ans plus tard, nos vidéos vues plus d’un million de fois : la presse, la radio et TV nous mettent en avant
  • en octobre 2010, elle décède mais je décide de poursuivre l’aventure
  • juin 2012, je quitte mon travail en tant que technicien audiovisuel.
  • fin 2013, après une année difficile commencée par le décès brutal de mon papa, qui me fait prendre conscience plus encore de la fragilité de la vie, je saute le pas et décide d’effectuer cette formation

Mamy Monica et David

Alors, cette formation au Ceproc, comment s’est-elle déroulée ? Est-ce à la portée de tout le monde même si on n’a aucune base en pâtisserie ? Comment sont les profs ? 

Et bien, cette formation s’est bien passée, c’est vrai que c’est intense, et que partir en stage au bout de 3 semaines de cours, ce n’était pas évident ! Nota Bene : normalement, les stagiaires (c’est ce que nous sommes 😀 ) partent en stage au bout de 2 mois (le temps de voir au moins la moitié du programme, mais cette année, ça ne s’est pas passé comme ça. Ça a le mérite de nous plonger dans le bain littéralement. Malheureusement pour moi, je n’ai tenu que 2 semaines sur les 4 de prévu pour la première session de stage ! Et oui, le métier de pâtissier est exigeant et demande une forme physique importante ainsi qu’un bon mental pour encaisser les critiques que l’on peut recevoir. Parfois, dans certaines pâtisseries, le patron délègue aux stagiaires les tâches que les pâtissiers ne veulent pas faire : plonge, découpe des fruits, etc… Bref, si on veut progresser et avoir notre CAP, ce n’est pas là que l’on apprendra quelque chose. Heureusement pour moi, j’ai trouvé un autre stage par la suite qui s’est très bien déroulé et dans lequel, j’ai pu apprendre beaucoup grâce à une chef très sympa (photo ci-dessous) et où on m’a laissé le temps de réaliser mes tâches, bien que parfois, il fallait que je me presse : on ne doit pas faire attendre le client !

l'ami du pain



Revenons à l’école. Pour les personnes ayant déjà le BAC (ou un autre CAP), vous êtes dispensé des matières générales telles que les Maths, l’Histoire-Géo ou bien le Français, mais vous avez des matières théoriques obligatoires et comptant dans la note finale du CAP Pâtissier :

  • du dessin pour montrer votre âme d’artiste dans la décoration de votre gâteau
  • de la technologie, pour apprendre le vocabulaire spécifique de la pâtisserie ainsi que le rôle des matières premières et leur utilisation dans les recettes
  • un peu de connaissance de l’entreprise
  • PSE (prévention santé environnement) : vous aurez le droit à un beau livre avec plein d’exercices dedans !
  • Et enfin de l’éco-gestion avec monsieur Chocolat (c’est juste le surnom du prof très sympa du Ceproc !) : pour ceux qui aiment les calculs, c’est parfait pour vous !

Duchesne

Durant ces 5 mois de formation, j’ai pu avoir beaucoup de pratique à l’école, à raison de 18h par semaine. Le professeur de la formation adulte, monsieur Duchesne, est un grand professionnel qui vous apprendra à maîtriser parfaitement les techniques et vous donnera le plus de conseils pour réussir votre CAP. Ce n’est pas comme au lycée, vous serez une petite classe : entre 12 et 15 généralement, ce qui permet que chacun bénéficie de l’aide qu’il a besoin pour progresser. N’hésitez pas à poser des questions, même celles qui vous paraissent inutiles, en général, elles ne le sont pas, et ça vous enlèvera une épine du pied qui aurait pu vous empêcher d’avancer. Le niveau des élèves était varié. Je dois dire que je n’étais pas le meilleur, loin de là. Il y avait des gens qui pâtissaient depuis plus longtemps que moi et qui maitrisaient mieux certaines bases. J’ai pu voir qu’il y avait une grande différence entre ce que j’ai pu effectuer avec ma grand-mère qui était quelque chose d’amateur à la préparation d’un CAP Pâtissier qui est un apprentissage professionnel de la pâtisserie. Et puis, je ne pâtissais pas depuis longtemps. J’ai réellement commencé lorsque ma grand-mère a rejoint les étoiles. J’ai du donc bosser dur pour avoir ce CAP que j’ai finalement obtenu avec joie en juillet.

Voici l’occasion de vous montrer un peu les réalisations que j’ai pu effectuer :

Tarte citron meringuéeIMG_0424

IMG_0765IMG_0754

IMG_1607IMG_1622

pithivierstarte fruits

IMG_1632IMG_1872



En France, il existe beaucoup de formations dans la pâtisserie, mais peu exclusivement pour adultes. Pour ceux qui souhaiteraient se reconvertir, voici la liste de celles qui proposent une formation diplômante pour adultes (liens cliquables en cliquant sur l’organisme de formation) :

Ceproc – Paris

  • 2 sessions proposées : une commençant en octobre, et l’autre en janvier (celle que j’ai effectuée). La seule chose qui change, c’est le nombre de semaines en entreprise : de 11 à 18 semaines.

Ferrandi – Paris

  • Ils ont deux sessions par an. Une en janvier, l’autre en septembre
  • La session de septembre propose 15 semaines d’apprentissage à l’école et ensuite 16 semaines de stage en entreprise.
  • La session de janvier semble être potentiellement la même que celle que j’ai reçu au Ceproc

EBP – Paris

  • 2 sessions également : une de 6 mois et demi et une de 3-4 mois. Les sessions longues sont réservées aux étrangers, mais aussi à ceux qui veulent bénéficier de modules complémentaires.

INBP Rouen

  • Une session en 4 mois et demi, mais ici le stage d’une durée de 10 à 20 semaines est facultatif apparemment.

ENSP Yssingeaux (près de Lyon)

  • Plusieurs sessions par an. De 8 à 9 mois de formation dont 2 mois de stage en entreprise.

Comme vous pouvez le voir, ces formations diplômantes proposées sont intensives par rapport à une formation que les jeunes peuvent commencer à la sortie de la 3ème dès 14-15 ans et qui dure de 2 à 3 ans suivant le cursus. Certains choisissent un double cursus pour apprendre également la boulangerie. A noter d’ailleurs que toutes les écoles que j’ai citées proposent également des formations adultes en boulangerie et cuisine.

Voilà un petit peu le récit de mon parcours pour obtenir ce CAP Pâtissier au Ceproc.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

59 réflexions au sujet de « Ma formation au Ceproc pour passer le CAP Pâtissier »

  1. Coucou
    Merci pour toutes c’est infos c’est très sympa de les partager avec nous
    je souhaite faire une reconversion moi aussi en pâtisserie je suis actuellement à la recherche d’une école pour adultes et effectivement il n’y a pas beaucoup de choix et les places sont très restreinte,de plus je trouve les formations très cher .
    Pourriez vous me parler des entretiens de présélection car j’ai foiré le mieux l’année dernière.
    J’ai passée un entretien de motivation et j’ai tout foiré dans la panique
    Alors merci de me donné quelques conseils et astuces

    • Bonjour, oh c’est dommage ! Et bien normalement, ce n’est pas trop compliqué si vous avez un projet après et avait déjà eu une expérience ou une histoire à raconter : moi j’ai été dans les derniers entretiens et c’est passé facilement : il ne faut pas stresser : montrer votre motivation et vous réussirez. n’hésitez pas à me contacter dans un message privé si vous voulez en savoir +

  2. Toutes mes félicitations pour votre courage et votre persévérance.
    Il y a longtemps que je n’étais pas venue sur votre site et je suis touchée de voir des vidéo avec votre grand-mère qui reste de la sorte immortelle ! Si le reste du monde vous ressemblait, la vie serait merveilleuse. Ne changez rien, continuer votre passion.

    • Oh bien content de vous revoir sur le site ! Et oui, ma grand-mère continue de vivre ainsi et j’essaie de continuer ce bel héritage. Je suis en train de construire un projet qui lui rendra hommage de la meilleure des façons 🙂 N’hésitez pas à me suivre sur Facebook 🙂

  3. Bonjour,
    Votre site m’a intrigué puisque je cherche une formation patisserie et boulangerie en France pour obtenir un CAP. Et moi-même étant étudiant en derniere annee d’audiovisual, un domaine qui m’a decu.
    Comme vous la mort d’un proche (mon grand-pere) m’a lancé dans la decouverte de la patisserie et la boulangerie.
    J’ai 22 ans, me considere t-on adulte en converssion? et avez-vous une liste d’ecole pas chere?

  4. bonjour merci pour ce recit
    je suis au quebec en formation patisserie et oui je fais un DEP malgre mon age 47 ans je suis la plus vieille de la classe . Notre chef nous offre la chance d apposer notre candidature pour un stage a Lyon et je me demandais si c etait bien percu au niveau de l age.

  5. I have noticed you don’t monetize your page, don’t waste your traffic, you can earn additional bucks every month because you’ve got high quality content.
    If you want to know how to make extra bucks, search for: Boorfe’s tips best adsense alternative